Numéros d'urgence

 

                     

 

 

 


 

 

 

Médecin de garde

Nouvelle organisation à  compter du 3 septembre 2012 : tous les soirs en semaine de 20h jusqu'à minuit (y compris samedis, dimanches et jours fériés) un numéro unique 03.69.55.33.33
En cas d'urgence, composez le 15.

 Pharmacies de garde

Pour connaître la pharmacie de garde du jour : 3237 ou http://www.ars.alsace.sante.fr/Internet.alsace.0.html


Le village ancien

Le village de Saint-Jean, de par sa situation très exposée au passage des Vosges a été victime des vicissitudes de l'histoire mouvementée de nos régions, dévastations, destructions, dont les plus catastrophiques se situent au XVIIe siècle, pendant la Guerre de Trente Ans ( 1618-1648 ) et pendant la Guerre de Hollande ( 1672-1679 ). Si bien qu'il ne reste aucune maison ancienne intacte antérieure aux années 1680, même si quelques soubassements de pierre portent des millésimes antérieurs. Ainsi en est-il de la porte de cellier datée 1616 au N° 23 Grand-Rue.
La date encadre un écu allemand, au couperet de boucher, entre les initiales C B, pour Caspar Biedermann, le boucher, Mayger, c’est-à-dire maire colonger de Saint-Jean, décédé le 17 février 1608. Mais le logis de pierre à l'étage et le pignon de pan de bois sont du XVIIIe siècle. A côté, au N° 21 Grand-Rue, intéressante exploitation agricole à cour fermée. Logis à pignon sur rue, en pan de bois, prolongé côté rue par un passage d’entrée couvert. Loggia à l’étage. Date 1790 sur un linteau de fenêtre déposé, encadré des initiales IFE des propriétaires constructeurs, Jacob Feid et son épouse Elisabeth Maurer, mariés à Saint-Jean le 27 Juillet 1790. Plus bas au N° 3 Grand-Rue, à côté du Wiltbrunne, ancienne ferme à cour ouverte avec pignon sur rue, datée 1681 sur la poutre faîtière. Rez de chaussée en grès. Etage à pan de bois en encorbellement sur rue ( obliquement ! ) et sur cour. Maison restaurée en 1981 en respectant les volumes anciens et les ouvertures anciennes.
En parcourant les ruelles du haut du village, nombreux linteaux de porte et de fenêtres inscrits des initiales de leurs propriétaires, des dates de construction et parfois des emblèmes du métier : serpettes du vigneron, outils du tonnelier, ciseaux du tailleur de pierre...
Bon exemple au N° 6 rue Saint-Michel. Dans le mur pignon donnant sur la rue Montée, très belle clé de cintre de l’ancienne  porte charretière : cartouche rocaille orné d’une couronne enserrant les initiales A K pour Antoni Kobi et la date de construction 1773.
( Saint-Jean-Saverne. L’ancienne abbaye, le village, le Mont-Saint-Michel, la forêt. Pays d’Alsace; Série “ Itinéraires “. B.SHASE,  N° 127 bis, 1984 )

 
Warning: Creating default object from empty value in /home/ccsavern/www/communes/saint-jean-saverne/modules/Showtime/function.default_swf.php on line 108


|Haut de page|